Comment élaborer votre projet personnel / professionnel

Marketing bien ordonné commence par soi-même !

On ne remporte pas de victoire sans combattre !  

Pour se faire une place au soleil… et la conserver, pour éviter d’accumuler les échecs, mieux vaut être motivé, être bien équipé, bien armé.

En matière de développement personnel, mieux vaut prendre le plus tôt possible de bonnes habitudes. D’abord, même si vous êtes encore dans le système scolaire, il faut trouver un bon stage ou une activité sérieuse en alternance, ce sera le moyen de prendre un bon départ. Ensuite, il s’agira de décrocher un premier emploi, puis de veiller à progresser dans votre carrière, puis de développer votre domaine, lorsque vous aurez la responsablitié d’un service, voire de l’entreprise toute entière, si vous devenez patron. 

Ouvrage remarquable, car la situation aux USA arrive en France avec trente ans de décalage. Edition originale de 1965, publiée en français en 1971, mais reste toujours d’actualité !

Il faut respecter trois niveaux de réflexion et d’action : une politique (vision à long terme), une stratégie (réflexion à moyen terme) et une mise en œuvre concrète sur le terrain (action court terme).

La politique consiste à se fixer des objectifs d’avenir : savoir et vouloir obtenir, par étapes successives, imaginer ce que serait la situation idéale pour moi (et mes proches), dans 5 à 10 ans.

La stratégie consiste à choisir et à ajuster en fonction des circonstances, de l’environnement et de ses compétences actuelles et futures, les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de sa politique.

La mise en œuvre concrète sur le terrain, consiste en un pilotage à vue des moyens de la stratégie, pour exploiter les anomalies qui vont se présenter, celles que l’on aura su détecter et transformer en opportunités, en occasions d’agir.

 Le guide ci-dessous va vous aider à comprendre les règles du jeu pour ensuite réfléchir, puis mettre par écrit un projet personnel/professionnel convaincant.

Le projet ainsi élaboré devient votre « dossier magique ».

Magique, parce qu’il vous donne le courage d’aller au-devant de ceux qui peuvent vous aider, au-devant de CEUX QUI… veulent agir. Ceux-ci ont des problèmes à résoudre. N’hésitez donc pas à les contacter, à proposer votre aide, sur le principe qui veut que, comme dans la vie active, la non-assistance à personne en danger est un délit !

Magique, parce qu’il est une preuve concrète que votre personnage est fiable et que votre candidature est crédible.

Magique, enfin parce que le dossier parle à votre place et communique, de façon indirecte, c’est-à-dire d’une façon infiniment plus puissante votre message. Il présente, étaye, illustre vos arguments, vos atouts, vos qualités.

Le but de la démarche est de ne pas laisser « à d’autres » le soin de décider, à votre place, des choses importantes de votre vie, de votre avenir.

 

Guide des réflexions à conduire au préalable

Les secteurs que je privilégie et les entreprises ou les organismes que je vise. Par exemple : Secteur public/Secteur privé, Grande consommation/Industrie, Produits tangibles/Services immatériels, Commercial/Gestion, Création/Administration…

Les perspectives d’avenir, les axes de développement dans les secteurs professionnels que je vise, les plus ouverts et les plus porteurs possibles.

 Les problématiques de ces secteurs, c’est-à-dire les évolutions prévisibles sur le plan humain, technologique, réglementaire, environnemental… et les hypothèses que je peux formuler avant de les valider ou de les infirmer, en lisant des articles, en écoutant les émissions de radio ou de télé, en en parlant autour de moi.

 Les confirmations, les conseils que je peux obtenir de mes amis ou collègues, des responsables ou dirigeants d’entreprises ou d’organismes du secteur visé, des professeurs des filières scolaires suivies, bref, tous ceux qui appartiennent au réseau de mes relations.

 Les fonctions que je souhaite assumer, le genre de métier, le type d’emploi, de poste, de fonction, en essayant de me conformer à des personnes que je peux considérer comme des modèles.

 Ce que je sais faire, quelles sont mes qualités, quels sont mes talents, en faisant l’examen de ce je viens de faire jusqu’à maintenant dans les différentes activités, professionnelles, scolaires, extrascolaires.

Ce que j’aime faire, ce que j’aimerais continuer à faire.

Ce que j’aimerais éviter d’avoir à faire.

Mes réponses, d’après mes expériences passées, mes comportements par rapport aux attentes et aux exigences des professionnels.

La correspondance entre les exigences des responsables dans les secteurs professionnels visés, mes aptitudes et mes goûts.

Quelles sont mes insuffisances, quels sont mes défauts et les progrès que je peux faire, les formations complémentaires ou autres diplômes que je peux obtenir, les acquis de l’expérience que je pourrai faire valoir plus tard.

Éléments d’information (articles de presse, documentation Internet, photos, rapports de stage, certificats, diplômes), sur lesquels je peux m’appuyer pour étayer ma démarche.

  • Analyses et études dont je dispose.
  • Cours et conférences des cursus de formation suivis.
  • Publications de Fédérations ou de Syndicats professionnels, du Conseil général, des Chambre de Commerce, Chambre des Métiers…
  • Dossiers brochures, fiches techniques fournies par les entreprises, annonces publicitaires.
  • Rapports de cabinets d’étude et de conseil.
  • Etc.

Mes références et mes propres travaux personnels d’étude et de recherche.

  • Rapports de stage.
  • Études de cas de cursus universitaire.
  • Mémoire de fin de cycle.
  • Rapport de missions en apprentissage ou lors de fonctions déjà occupées.
  •  Mon réseau de relations et de références personnelles et professionnelles.

 

Guide de stratégie de mon projet professionnel

 Les moyens destinés à m’aider dans ma démarche.

  • Lettre de candidature et de demande d’entretien après avoir détecté les intrlocuteurs intéressants à contacter : nom, prénom, fonction.
  • Canevas rédigé à l’avance pour utiliser le téléphone afin de demander rendez-vous.
  • Réussir le premier entretien et savoir comment poursuivre le processus.
  • L’appui du « dossier magique », savoir comment l’utiliser.
  • Le mini-diagnostic de la structure (entreprise ou organisation). Élaboré à partir des éléments recueillis avant le premier contact, confirmés et complétés auprès des interlocuteurs, lors des premiers entretiens, au moyen d’une prise de notes attentive, suivant un plan de questions à poser, préparé à l’avance.

 Guide des recherches à l’appui de mon projet professionnel

 Le profil du poste à pourvoir, en examinant les annonces dans la presse, les offres de Pôle emploi, les pistes apportées par les relations.

Les modalités de collaboration :

  • statut salarié, CDI, CDD, Auto-entrepreneur, Apprentissage, Stage…
  • rémunération annuelle ou mensuelle souhaitée, proposée ou possible.
  • prévoyance, retraite, avantages en nature.

Faire un bilan, un compte d’exploitation prévisionnel qui montre l’équilibre de l’échange, la communauté d’intérêts à mettre en place.

  • D’une part : le montant annuel que représente le salaire + charges + avantages en nature + la part des coûts de structure.
  • D’autre part :  les résultats attendus par les responsables ou les dirigeants de l’entreprise, en compensation de ce que le poste représente comme dépense, ou plutôt comme investissement, pour les frais généraux de l’entreprise.

Par exemple, la marge dégagée annuellement par le chiffre d’affaire créé par un commercial, ou les avantages d’un responsable recrutement sur la réduction du « turn over » de nouveaux embauchés mal choisis…

Analyse permettant de définir les moyens d’action existants dans l’entreprise ou l’organisme, que je peux utiliser ou que je peux créer, afin au minimum d’équilibrer le bilan ou le compte d’exploitation ci-dessus et être rentable en dépassant le « break even« , le point d’équilibre..

 

 

 

 

 

Guide de mise en œuvre de mon projet professionnel

 Lettre de motivation, arguments pour la prise du premier rendez-vous et pour les étapes successives, à rédiger au cas par cas. Pas de lettre-type, toujours la même, et très banale.

Au contraire, rédigez une lettre en figurant, dans votre esprit, la personne à laquelle vous vous adressez, une personne précise à qui vous parlez sur le type d’une affirmation positive à propos du projet à négocier.

  • Vous êtes bien d’accord, que ce serait génial si vous pouviez obtenir…
  • Eh bien, c’est exactement ce que je sais faire…
  • C’est pourquoi vous trouverez ici ma candidature pour un poste de…
  • Vous trouverez mon CV : la présentation administrative (1 page) et sa traduction en qualités ou en valeurs utiles, recherchées par les professionnels, les responsables des ressources humaines, les dirigeants, les responsables…

Faire une synthèse en s’inspirant du « tableau magique ». Magique parce qu’il permet montrer vos qualités, en parlant de soi le moins possible, afin de déterminer une plateforme de coopération à négocier avec un responsable d’entreprise ou d’organisme.

 Faire la liste renseignée des entreprises, des organismes, des interlocuteurs à contacter, c’est-à-dire des « clients » potentiels, les ceux qui… veulent agir, ceux qu’il faut séduire et qui, en fin de compte, voudront bien admettre de payer pour louer vos services.

  Rien n’est pire que d’être perçu comme un personnage banal. Si vous montrez, avec votre façon de gérer votre candidature, que vous avez de la motivation, de l’esprit d’entreprise, de la méthode et des talents, vous serez perçu, au contraire, de façon très positive, vous serez le candidat qui fera la différence.

 Comme la concurrence est omniprésente, vous dominerez le lot et vous serez choisi par ceux qui cherchent à pourvoir un poste, par CEUX QUI… offrent des emplois.

Nota

  • La mobilité géographique (permis de conduire) et la pratique (réelle) des langues étrangères seront de puissants atouts.
  • La méthode ci-dessus est tiré du marketing en milieu industriel, c’est à dire des entreprises qui proposent leurs services à d’autres entreprises. C’est le domaine spécifique de la négociation d’affaires. Sachez qu’aujourd’hui, décrocher un emploi, même pour des fonctions très modestes, relève de cette façon de faire, subtile et compliquée, du fait d’un véritable maquis de normes, règlements, contraintes en tous genres, ainsi que de la concurrence de tous les autres candidats qui cherchent un emploi en même tems que vous.

 À bon entendeur, salut !

Une réflexion au sujet de « Comment élaborer votre projet personnel / professionnel »

  1. Sluts, je suis un élève en second série S je lu le document ,c’est une bonne document ça m’intéresse parce que je suis jeune et je veut realiser bcp de chose dans ma vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *